M2 Geospheres

Présentation

Le parcours de 2e année GEOSPHERES est une formation à et par la recherche en géographie, au carrefour des sciences humaines et sociales, des sciences de l’environnement et des sciences du numérique, centrée sur l’appréhension des enjeux sociétaux actuels de gestion des ressources, des (géo)patrimoines naturels et culturels, des espaces géographiques dans des contextes de changements (climatique, économique, d’usage, culturel…), et sur les réponses adaptées en termes de gestion intégrée. Ce parcours propose ainsi une approche géographique globale et systémique qui conjugue les entrées environnementales et sociétales, et intègre une forte dimension méthodologique qui s’appuie sur le terrain et les outils de la géomatique.

Cette formation est originale au sein de l’offre de formation nationale, régionale et locale en géographie, car construite en réseau entre différents établissements de formation et de recherche en Géographie et Sciences de l’Environnement : Université Grenoble Alpes, UFR IUGA ; Université Savoie Mont-Blanc, département de Géographie ; Ecole des mines de Saint-Etienne ; Ecole des mines d’Alès.

La formation est construite sur la complémentarité des compétences des différents centres du master. Chacun propose 4 à 5 modules d’enseignement à partir desquels les étudiants se construisent des parcours personnalisés en adéquation avec leur travail d’étude et de recherche et leur projet professionnel post-master. Des modules communs d’enseignement sont proposés durant l’année afin de rassembler l’ensemble de la promotion et de favoriser les échanges avec et entre les étudiants du master.

Objectifs

Le parcours GEOSPHERES a pour objectif de former de futurs chercheurs et cadres de l’ingénierie environnementale et territoriale, capables d’aborder ces questions sous un angle interdisciplinaire et systémique, et de mobiliser des outils de diagnostic, de suivi et d’aide au transfert des connaissances entre monde de la recherche et acteurs du territoire.

L’offre de formation du master s’articule plus particulièrement autour de :
  • Thématiques axées sur la gestion des ressources (eau, climat, biodiversité, paysage, (géo)patrimoine souterrain, (géo)patrimoine de montagne) et des risques (naturels, majeurs)
  • L’étude des impacts d’événements modificateurs majeurs sur les espaces géographiques, les organisations territoriales et les ressources
  • L’analyse des vulnérabilités ainsi que des opportunités induites par ces changements
  • La recherche de réponses adaptées en termes de gestion et d’aménagement intégrés prenant en compte les dynamiques socio-économiques et médiales
  • Les méthodes et outils permettant de poser des diagnostics sur l’état et le devenir des ressources et d’appréhender les trajectoires des territoires en lien avec les changements passés, en cours et à venir. Une attention sera portée sur l’acquisition, le traitement systémique et spatial des données et/ou des connaissances géographiques ainsi que sur les outils d’aide à la gestion et à la décision. Parmi les méthodes et outils privilégiés, on peut citer les SIG, la cartographie 3D/4D, l’analyse multicritère spatiale, la dynamique des systèmes, les méthodes d’analyse des risques etc.

Atouts de la formation

  1. Grâce à son fonctionnement en réseau, le parcours propose une offre de modules (une vingtaine au total) permettant aux étudiants de se construire un parcours « à la carte ». Il offre aussi la possibilité de faire un stage allant jusqu’à 6 mois en laboratoire ou autre établissement, ce qui permet aux étudiants de construire leur cursus en adéquation avec leur projet professionnel. Il intègre la rédaction d'un mémoire de recherche qui permet de valoriser et de prendre du recul sur le stage réalisé.
  2. Cette formation s’inscrit dans une volonté de convergence interdisciplinaire et de synergie recherche/ingénierie/développement, et repose notamment sur les travaux de recherche fondamentale ou appliquée engagés par les différents laboratoires impliqués dans le réseau GEOSPHERES (EDYTEM, ESPACE, IGE, PACTE, LIG, LGEI, INRAE-Grenoble, EVS, SEPIT…)

Elle intègre des exemples concrets ainsi que les méthodes et outils développés pour traiter de ces questions.
Le parcours GEOSPHERES présente par ailleurs des liens forts au niveau grenoblois avec le parcours GEOÏDES.

Les + de la formation :
  • Formation « à et par » la recherche au carrefour des Sciences de l’environnement et des Sciences humaines et sociales.
  • Parcours en réseau proposant une association originale entre Université et École des mines
  • Offre de formation large, permettant à chaque étudiant de se construire un parcours « à la carte »
  • Modules organisés sur 4-5 jours (semaine bloquée), se déroulant dans les 4 centres du réseau, offrant l’occasion de découvrir d’autres centres et d’autres pratiques
  • Formation aux outils et techniques de la géographie, favorisant l’insertion sur le marché du travail.

Poursuite d'études

Doctorat

Modalités d'admission

Ce parcours, proposé uniquement en M2, est ouvert à des étudiants au profil varié, venant de géographie, d’école d’ingénieur, de sciences humaines et sociales, de sciences de la terre, de science du numérique, ou encore en reprise d’étude. Au sein de l’IUGA, il peut être ouvert aux étudiants venant des différents parcours de M1 GAED, sous réserve d’avoir acquis les prérequis thématiques et méthodologiques.

Public formation initiale:
  • 1ère année de master : ouvert sur dossier aux candidats titulaires d'un diplôme national conférant le grade de licence dans un domaine compatible avec celui du master.
  • 2e année de master : ouvert sur dossier aux candidats titulaires d'une première année de master dans un domaine compatible.

Public formation continue :
Vous relevez de la formation continue :
  •     si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études
  •     ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  •     ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant

Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).

Pour plus d'informations, consultez la page web de la Direction de la formation continue et de l’apprentissage.